Nos nouvelles adresses
Carte de France

La voie de Compostelle en voiture

  • Vue_de_Vezelay-routes-terroir

Charles Myber vous propose de découvrir à partir de Vézelay le voyage de Compostelle en voiture à la rencontre du patrimoine.

La voie de Vézelay est la moins connue. Au fil des semaines nous traverserons la France de Vézelay à St Jean Pied de port.

Face aux monts du Morvan, au sommet d’une colline escarpée, la basilique Sainte-Madeleine, veille majestueusement sur les maisons vigneronnes et les demeures Renaissance. Ce chef d’œuvre de l’art roman restaurée au XIXe S par Viollet-le-Duc, fait de Vézelay  un haut lieu de pèlerinage et un point de départ vers Compostelle.
Le Chemin de Vézelay ou Via Lemovicensis est jalonnée de nombreux sanctuaires parmi lesquels : Sainte-Madeleine de Vézelay, Saint-Martial de Limoges, Saint-Léonard de Noblat. Entre Vézelay et Ostabat, de nombreux fleuves et rivières sillonnent les pays. Au Moyen-Age, les franchissements de la Loire, de la Vienne, de l'Isle, de la Dordogne, de la Garonne, ou encore de l'Adour et des Gaves étaient souvent périlleux.
Le chemin de Vézelay se décompose ainsi :
- Itinéraire principal, GR®654 : Vézelay -> Saint-Jean-Pied-de-Port par Nevers (Nièvre)
Les chemins alternatifs :
- itinéraire pèlerin alternatif : Vézelay -> Gargilesse-Dampierre par Bourges (Cher)
- itinéraire pèlerin alternatif : Limoges (Haute-Vienne) -> Périgueux (Dordogne) par Thiviers

A 2 km de Vézelay, à Asquins, le moine Aimery Picaud aurait résidé pour rédiger le premier « Guide du pèlerin » (vers 1135). L’église, dédiée à Saint-Jacques, conserve un buste reliquaire du saint en bois polychrome (XVIéme) ainsi qu’un vitrail du XIXème siècle représentant Saint-Jacques en habit de pèlerin.
A l’est de Vézelay, la croix de Montjoie en pierre, marque l’endroit où le pèlerin découvrait la basilique de la Madeleine.

La Charité sur Loire est depuis le Moyen-âge une étape obligée pour de nombreux pèlerins, allant de l’est vers l’ouest, vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

La voie de Compostelle passe en Berry. Le territoire possède en effet des villes d'art et d'histoire telles que Bourges, Saint-Amand-Montrond, La Châtre, Déols, Cluis. Deux grandes voix Jacquaires traversent le territoire Berrichon jalonné de sites paysagers et patrimoniaux.

C'est à Gargilesse, qu'aimat George Sand, que le chemin berrichon rejoint le chemin nivernais. L'écrivain décrivait ainsi l’'église romane du XIIe siècle : « C’'est un petit chef-d'œ’œuvre… Elle est parfaitement homogène de style au dehors et charmante de proportions. À l’'intérieur, le plein cintre et l'’ogive molle se marient agréablement. Les détails sont d’'un goût et d’'une riche simplicité. On descend par un bel escalier à une crypte qui prend vue sur le ravin et le torrent. »

Sur son tracé, on trouve quelques sanctuaires d’envergure comme Saint-Front de Périgueux et l’église Saint-Jacques de Bergerac. La voie rejoint Sainte-Foy-la Grande, puis l’abbaye bénédictine de La Réole où se fait la traversée de la Garonne. Elle se dirige alors vers le sud par Bazas et Captieux et traverse les petites Landes jusqu’à Mont-de-Marsan, pour atteindre Roncevaux après avoir franchi l’Adour à Saint-Sever.

Sainte-Foy-la-Grande , bastide du XIIIe siècle fondée par Alphonse de Poitiers, possède en son sein un prieuré bénédictin établi sur les bords de la Dordogne et qui dépend de l’abbaye de Sainte-Foy-de-Conques en Rouergue.

Les pèlerins rejoignent ensuite la bastide de Pellegrue , où un prieuré Saint-André a été fondé par le monastère Saint-Florent de Saumur au XIIe siècle.

On rejoint ensuite Roquebrune où est bâtie une commanderie, sise sur une butte, fondée vers 1170 par les Templiers, qui surveillait le gué du Drot.

Saint-Hilaire-de-la-Noaille est l’étape suivante, siège d’un prieuré et d’un hôpital Saint-Jacques, fondés par les Bénédictins de La Réole.

La Réole accueille ensuite les jacquets, qui font leur dévotion à l’église priorale Saint-Pierre.

Les pèlerins se dirigent ensuite vers Bazas.

Patrimoine, chemins, lieux d'accueil, histoire, rencontres jalonnent toujours les paysages autour de Navarrenx, Orthez et Sauveterre-de-Béarn.

À son départ du Puy-en-Velay, le pèlerin a reçu la bénédiction mariale ; parvenu au terme de la via Podiensis et à l'orée du Camino francés, il quitte Saint-Jean-Pied-de-Port en passant devant l'’église gothique Notre-Dame-du-Bout-du-Pont

A suivre  article en cours de rédaction

A lire :
Sur les chemins de Compostelle



Pour nous informer d'un événement, adressez-nous un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. "> Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .
Merci de vérifier si l'événement proposé ne figure pas déjà dans l'agenda.

Retrouvez les routes des pèlerins en cliquent ici

 

Sur la route des bonnes adresses

  • Les produits monastic
  • Mille et une Feuilles, un bistrot gourmand, ancien relais de poste datant du XVIIIe siècle, vous propose une cuisine bourguignonne maison. Entourés de portraits d’écrivains, découvrez des spécialités de la région revisitées par Nathalie Civard. L'hôtel est dédié aux écrivains français. Il se trouve sur le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Un lien vers votre site ? En cliquant ici...

Découvrez le blog de Charles Myber

La route des spectacles

Le club Les routes du terroir

Devenir partenaire aves Les routes du terroir

Les rendez-vous des routes du terroir