Nos nouvelles adresses
Carte de France
De nombreux moulins sont ouverts à la visite et il ne tient qu’à vous de les découvrir...

La tradition balnéaire vendéenne

  • vendee

L’image du littoral vendéen, ce sont des plages infinies, calmes et sûres.

Globalement cette vision ne doit pas occulter l’aspect plus rocailleux de la corniche vendéenne, la sérénité du marais breton au Nord et du marais poitevin au Sud, ainsi que l’exotisme prégnant des îles vendéennes.

C’est d’ailleurs dans cet esprit que Octave Mirbeau relate l’effervescence des vacances en Vendée, sur l’île de Noirmoutier, à la fin du XIXème siècle. Le tourisme vendéen prend ici son véritable essor. Les plages vendéennes et atlantiques sont en vogues. On assiste parallèlement à l’arrivée des premières populations de vacanciers, bourgeois, notables, et à l’ouverture des grandes lignes de chemin de fer  Paris-Les Sables d’Olonne en 1866 et Paris-Saint Gilles Croix-de-Vie en 1887. La seconde moitié du XIXème siècle consacre donc l’émergence du tourisme en Vendée avec à la fois le développement de l’habitat de vacances (hôtels, villas, chalets) et l’apparition d’activités de loisirs/animations, courses de voitures et d’avions – casinos. L’ensemble de ces équipements témoignent alors d’un art de vivre élégant et raffiné. Aujourd’hui encore on retrouve au cœur des vertes allées du Bois de la Chaize sur l’île de Noirmoutier, sur la corniche croivillaise ou sur le lumineux front de mer des Sables d’Olonne le témoignage bâti de la « Belle époque ».

La façade atlantique vendéenne se déroule sur plus de 250 kilomètres. Les plages représentent environ 60% de cette distance. Les eaux de baignade de très bonne qualité et les plages à faible déclivité assurent plaisir et sécurité à tous.

Qui plus est, deux îles (Noirmoutier et Yeu) ajoutent aux charmes de la destination. Les îles de Noirmoutier et d’Yeu ont su préserver leur originalité : de petites maisons blanches de chaux, aux volets colorés, aux espaces fleuris les parsèment. Noirmoutier est bordé de dunes, de plages et de pins. L’une de ses particularités la plus typique est sans aucun doute le passage du Gois. Cette chaussée submersible reliant l’île au continent à marée basse fut érigée sur un passage naturel et est entretenu depuis la révolution française. Le passage du Gois est aujourd’hui l’un des plus insolites paysages maritimes connus. L’île d’Yeu, plus déchiquetée, est considérée comme la plus sud des îles bretonnes : elle offre une côte sauvage aiguisée de falaises sur lesquelles courent de nombreux sentiers de-ci de-là près du charmant Port de la Meule ou proche du château du Connétable de Clisson ouvert au vent et surplombant l’océan.

Plusieurs stations balnéaires de renom jalonnent également la côte vendéenne. Elles possèdent chacune un caractère propre. Les Sables d’Olonne , ville de départ du Vendée Globe, entretient l’ambiance rétro du bord de mer. St Jean de Monts affirme son état de « plus grand bac à sable de l’Ouest » avec 8 kilomètres de plages et de nombreux espaces et animations dédiés aux enfants. La Tranche sur Mer s’inscrit entre dunes, mers et forêts grâce à un agréable lacis de sentiers de randonnées. St Gilles Croix-de-Vie symbolise le plus ancien des ports vendéens. Sa fondation remonte à l’Antiquité. Cinq ports de plaisance, soient 3100 emplacements environ, émaillent la Vendée. Ajoutés à cela deux centres de thalassothérapie, ainsi qu’une tradition maritime très axée sur la pêche et la construction navale, la Vendée est résolument tournée vers et issue de la mer.

Sur la route des bonnes adresses

  • Située à mi-chemin entre Nantes et les Sables d’Olonne, le Domaine le Martinet au cœur du Marais Breton Vendéen, une charmante demeure du 18e siècle. 

Un lien vers votre site ? En cliquant ici...

Concours photos epouvantails

concours photo de villages de France

Découvrez le blog de Charles Myber

La route des spectacles

Le club Les routes du terroir

Devenir partenaire aves Les routes du terroir

Les rendez-vous des routes du terroir